ARAIGNÉES DE CAVE

    Araignées de cave 2018-02-19T13:18:23+00:00

    Project Description

     

    Les araignées de cave

    FICHE D’INSECTE

    Prévention

    Nos conseils de prévention pour tenir ces êtres mal aimés loin de chez vous sont de conserver votre habitation le plus propre possible et éviter l’humidité. La présence de nourriture pourrait attirer plusieurs espèces d’insectes dont les araignées adorent se rassasier. Calfeutrer vos portes et fenêtres reste de bonne précaution autant que de maintenir vos moustiquaires en bon état.

    Il faut toute foi gardée en tête que la présence de quelques araignées n’est pas nécessairement nuisible dans vos habitations, car elles contribuent à éliminer d’autres insectes. Leur détection se fait généralement par l’observation de toiles dans les coins des pièces plus sombre et humide. Un dernier conseil est d’employer un déshumidificateur afin de rendre les conditions environnementales moins attrayantes pour elles.

    Les actions correctives lorsqu’il y a une présence

     

    La première action corrective suggérée consiste à retirer quotidiennement les toiles formées afin de dissuader ces nouveaux colocataires de rester et de limiter une future infestation.

    L’observation répétée d’arachnides qui se déplace librement dans les pièces peut être un premier signe d’infestation, considérant qu’elles restent généralement cachées. D’autres signes à surveiller sont la présence de capsules d’œufs ou certains restants d’exosquelette. Lorsque ces situations se présentent, il est suggéré de faire appel aux services d’un spécialiste en gestion parasitaire le plus rapidement possible.

    Si la situation vous dépasse, ne vous inquiétez pas. Confiez-nous vos inquiétudes en remplissant le formulaire de Contact ou en composant le 1-844-690-3434 pour parler avec un technicien ou une technicienne. Nous pourrons trouver des solutions adapté à votre situation afin que vous retrouviez la paix d’esprit. 

     

    Description

    Nom : Araignées de cave

    Type : Classe des Arachnides

    Latin : Pholcus phalangioides

    Autre nom : Cellar Spiders (anglais), daddy-long-legs

     

    Habitat au Québec : Endroit avec un haut taux d’humidité (ex: cave, sous-sol, garage, plafond, entrepôt, près des lavabos)

    Activité : Majoritairement nocturne

    Durée de vie  : En moyenne 1 ou 2 ans

    Longueur :  En moyenne de 7 à 8 millimètres sans les pattes

    Nombre de progénitures : Plusieurs milliers par ponte

     

     

     

    Les araignées font partie des Arachnides, une classe à part d’insectes qui comprend les scorpions, les pseudoscorpions et les acariens. Ces arthropodes, groupe commun avec les insectes se distinguent de ces derniers principalement par leurs quatre paires de pattes au lieu de trois ainsi que l’absence d’ailes et d’antennes. Leur corps n’est pas segmenté, mais inclut plutôt deux parties principales, soit un céphalothorax (fusion de la tête et du thorax) et un abdomen. Leur corps est recouvert de poils qui permettent de percevoir les vibrations ambiantes. On reconnait évidemment les arachnides par leur capacité à produire de la soie, essentielle à la fabrication de leurs nids et pour la capture de leurs proies. Cette soie est produite et emmagasinée par les glandes séricigènes. Celle-ci comprend six différentes glandes qui produisent chacune des soies de composition différentes avec des fonctions différentes (sécrétion adhésive, enduit aqueux, soie pour construction, soie de support et soie d’emprisonnement des proies). L’araignée pourra alors grâce à des protubérances mobiles, du nom de filières, filer la soie qui est expulsée par l’extrémité arrière de son abdomen. La toile ainsi formée peut provenir d’un mélange de plusieurs soies selon le besoin et sera disposée convenablement par leurs pattes arrière. Les arachnides comptent environ 40 000 espèces différentes réparties sur Terre sur tous les continents, à l’exception des pôles, et pas loin de 600 à 700 espèces vivent au Québec. Les espèces le plus observées ici sont les araignées-domestiques, les araignées-loups, les araignées de cave et les dolomèdes qui seront décrites brièvement.

    Le nombre d’espèces très important amène une grande variété de cycle de vie selon les espèces. Par contre, certaines généralités peuvent être mentionnées. Les araignées viennent au monde et ne font que grandir, car il n’y a aucune métamorphose. Elles vont muer afin de se libérer de son exosquelette trop petit pour en former un autre plus grand. Solitaires, les mâles généralement plus petits vivent séparés des femelles. Au printemps, ils s’accoupleront et après quelques semaines la femelle formera une capsule à base de soie pour transporter les oeufs pondus. Ils seront ainsi cachés ou transportés sur le dos de la femelle jusqu’à éclosion.

    Ces sinanthropes (organisme non domestiqué qui vit en association proche avec l’humain bénéficiant de ces activités) résident un peu partout dans la nature, dont les jardins, mais certaines préfèreront les conditions clémentes des habitations. La longévité des araignées varie autant que leur diversité de taille et de couleur, mais en général elles ne vivront qu’une ou deux années et viendront au monde au début du printemps ou à la fin de l’été.

    Les araignées sont d’excellentes prédatrices qui peuvent consommer des quantités importantes d’insectes (larves, pucerons, chenilles, perce-oreilles). Ces ainsi qu’elles régularisent certaines populations d’insectes en milieux naturels, faisant d’elles d’excellents contrôles biologiques d’indésirables. Indirectement leurs actions représentent un impact économique positif en diminuant la propagation de parasite via la prédation de certains moustiques potentiellement hôte de maladie et par le contrôle d’insectes nuisibles. Une étude réalisée sur l’araignée frelon à permis de déterminer le nombre de proies pouvant être capturé durant toute la vie de cette araignée (environ 8 mois ; d’avril à novembre) ce qui représente plus de 900 proies. Finalement, les araignées font partie intégrale de la chaine alimentaire et sont donc essentiel à l’alimentation de divers animaux dont les oiseaux, musaraignes et autres insectes.

    Contrairement aux insectes, les arachnides ne sont pas des vecteurs connus de maladie. Il faut toutefois rester prudent, car la majorité des araignées possèdent une glande à venin, malgré qu’elles mordent que très rarement et qu’elles ne sont généralement pas mortelles. Elles préfèrent plus souvent prendre la fuite que de se confronter. Par contre, l’arachnophobie représente un risque pour la santé considérant le stress psychologique qui peut être relié à une simple observation des personnes qui en sont atteintes.

     

    Araignées de cave / Cellar spiders

    Ces araignées sont facilement reconnaissables par leurs longues pattes fines. Il faut toutefois faire attention, car de nombreuses personnes confondent ces araignées avec celle du nom de faucheux et avec le moustique tipule tandis qu’elles font partie de la famille des Pholcidae. Cette famille compte environ 20 espèces en Amérique du Nord. Elles mesurent en moyenne 7 à 8 millimètres (sans les pattes) et sont généralement de couleur jaune, gris et brun pâle.

     

    FAQ

    1- Est-ce que le transport de plante de l’extérieur à l’intérieur de la maison à l’automne augmente la chance d’avoir des araignées chez soi ?

    Oui, la présence de vos plantes à l’extérieur durant l’été peut favoriser la présence d’araignées sur celles-ci. Elles profiteront de l’ombre et de l’humidité de la plante, ainsi que de la présence d’insectes pour y former une toile.

    Il est donc important à l’arrivée du froid de rentrer vos plantes et de bien vérifier la présence de tous les indésirables incluant les araignées. Il est préférable de laisser ces plants dans un endroit connexe à votre maison comme une pièce trois saisons ou un solarium durant quelque temps, puis de refaire une inspection avant de les rentrer définitivement chez vous.

    2-Est-ce normal d’observer plus souvent des araignées au sous-sol que dans le reste de la maison ?

    Oui, les araignées sont observées le plus souvent aux endroits frais, humides et sombres. Le sous-sol de votre maison correspond exactement à cet habitat recherché. Pour éviter d’héberger ce colocataire à 8 pattes, il suffit de conserver la pièce le moins humide possible avec un déshumidificateur.

    3-Est-il fréquent de se faire attaquer par une araignée qui nous saute dessus ?

    Non, il est plutôt très rare de se faire attaquer par des araignées. Les rares cas isolés provient de mal chance ou l’araignée fut coincée dans un vêtement ou soulier et n’ayant aucune autre option à décidé de se défendre. En règle générale, les araignées vont craindre votre présence et se déplacer dans un endroit inaccessible pour vous et auront encore moins tendance à vous sauter dessus !